Catégories
Société

…plus rien n’est tranquille

Accélération, changement climatique, méconnaissance, covid, enfermement, crise économique, chèques, guerre, migration, silence, crise d’énergie et superprofits… peur sourde, annonces, privations…

Ma mère, son ami… à table, plus rien n’est tranquille… comme quand mon père était là.

Ça discute, ça se dispute aussi… ça se sépare… j’ai peur.

Comme eux, comme les adultes… ils ne l’entendent pas, ils sont occupés.

A l’école, c’est un peu mieux… mais seulement un peu, les adultes vont… partent eux-aussi… ils ont peur.

Ils disent que je suis dys… ils disent aussi que je m’agite… un docteur me fait prendre des médicaments… je ne suis pas malade… pourquoi, ils veulent quoi, m’éteindre, que je devienne muet, que je ne joue plus… plus j’en prends, plus je cours, plus je me cogne…

Un psy veut que je lui dise ce que je sens… je ne comprends pas… il est gentil… il voudrait que je sois comme tout le monde… 

J’aime mes parents, mais je ne veux pas être comme eux… je ne peux pas leur dire, ils sont déjà si inquiets… 

Alors, je ne dis rien… je prends des médicaments, je vais voir un psychologue, ma mère m’attends dans la salle d’attente… un peu énervée… je sais que mon père n’est pas d’accord

Ce sont eux qui devraient y aller.

J’ai pris des ciseaux, je me suis fait des griffes sur les bras, sous ma manche.

Alors ma mère a téléphoné à mon père… ils avaient peur, j’ai cru qu’ils m’aimaient quand même, tous les deux, à deux en même temps… mais ils se sont criés dessus, comme avant.

Rien n’est plus tranquille, ils disent que s’est depuis que je me cogne partout, que je ne suis plus le même. 

Et moi, je les crois, ils m’aimaient… ma vie n’est plus la même, j’ai peur quand ils ne m’aiment plus… ma mère en fait un nouveau, un nouveau bébé qu’elle pourra aimer… moi, j’apprends que je n’en ai plus besoin, que je n’ai plus besoin qu’elle m’aime.

Peut-être qu’à l’école on ne m’aimera plus non plus, je m’y cogne plus souvent qu’avant. Ils disent que je devrai aller dans une autre école. 

Le psychologue, je l’ai entendu, a dit à ma mère qu’il ne pouvait rien pour moi, parce que je ne prends pas…  Il ne m’aime plus, non plus.

Mais alors, qui va s’occuper d’eux… ils vont faire la « guerre » entre eux.

Luc F.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.